Alexandre le Grand

Available in English English   Disponible en Espanol Español   Disponível em Português Português   διαθέσιμη στα ελληνικά Ελληνικά   باللغة العربية العربية  
Positionnez le curseur sur les caractéristiques de la carte pour en savoir plus
Alexandre le Grand

Share

Alexandre le Grand était le fils du Roi Philippe II de Macédoine en Grèce du nord. La légende veut que lorsqu' Alexandre était enfant, un cheval appelé Bucéphale fut introduit dans le Royaume de Macédoine. On disait qu'aucun homme ne pouvait le maîtriser. Alexandre, un enfant de 10 ans, fit avec son père le pari de dompter le cheval. Il parla calmement à l'oreille du cheval et le tourna vers le soleil de sorte que le cheval ne pouvait pas voir son ombre, qui avait été la cause de sa détresse. Plutarque dit que cet incident choqua son père tellement qu'il lui dit: «Mon fils, tu dois trouver un royaume assez grand pour tes ambitions, la Macédoine est trop petite pour toi."
      Alexandre devint roi quand son père fut assassiné en 336 avant JC. Presque immédiatement il commenca à planifier sa guerre contre l'Empire achéménide de Perse, qui était à cette époque, la seule superpuissance du monde et qui contrôla un vaste empire qui s'étendait des frontières de la Grèce, à la Bactriane (actuel Afghanistan). En 334 avant JC, Alexandre parti et comme son navire approchait de la côte d'Anatolie, il jeta sa lance sur la plage, impliquant par ce geste que toute l'Asie lui revenait de droit.
      Cinq ans plus tard, Alexandre avait conquis l'ensemble du Proche-Orient, de l'Égypte et de Babylone, et il s'empara de la capitale perse de Persépolis, vinquant toute armée qui se dressait sur son chemin. Mais Alexandre n'était pas encore satisfait. Il persuada ses hommes de maitriser définitivement les Perses. Chaque dernier vestige de la résistance devait être écrasé dans tous les coins éloignés de la Perse. Cela signifiait que l'armée d'Alexandre aurait à continuer vers l'est jusqu'à l'Asie centrale. Par conséquent, l'armée d'Alexandre continua à conquérir aussi loin au nord que l'Ouzbékistan et à l'est de la vallée de l'Indus. À ce stade, l'armée d'Alexandre commenca à perdre le moral et l'énergie, ils commencèrent à s'inquiéter de ne jamais voir leur famille restée en Grèce.
      Alexandre commenca également à se dessiner comme despote oriental: il était vêtu d'une tunique persane et insistait pour que ses hommes lui baisent la main pour le saluer. Tout cela était avec le symbolisme de la tyrannie orientale que l'armée grecque voulait détruire. Tandis qu'Alexandre était dans une campagne en Inde, il fut blessé lors du siège de Multan, qui a mit fin à sa campagne. Il retourna à Babylone en mauvaise santé et deux ans plus tard il mourrut de causes inconnues.

      On se souvient peut-être d'Alexandre le Grand comme du plus grand général de l'histoire. Il avait conquis le puissant empire perse à l'âge de seulement 25 ans. En fait, Alexandre est sans doute le seul Européen qui ait jamais conquis la Perse. Il est aussi sans doute le seul Européen à avoir établi un régime durable dans la région de l'Afghanistan: le Royaume Greco-Bactriane, qui dura 300 ans au-delà de sa mort. Alexandre était non seulement un conquérant, mais il était aussi un bâtisseur de villes, et il a fondé plus de vingt villes, et donna à la plupart d'entre elles le nom de bon augure d' "Alexandrie" et de nombreuses villes sont encore prospères aujourd'hui. Alexandrie en Egypte est la plus célèbre, mais il ya aussi Alexandrie Areion (Herat moderne en Afghanistan), Alexandrie Eskhate, qui signifie 'la plus éloignée d'Alexandrie' (Khujand moderne au Tadjikistan), Ishkanderiya (l'arabe d'Alexandrie) en Irak, et Alexandrie d'arachosie en Afghanistan (maintenant appelée Kandahar, une abbréviation de 'Iskandahar').



Sauf indication contraire, toutes les cartes sur ce site sont ExploreTheMed