Les Diadoques et L'époque Hellénistique

Sélectionnez un délai: 310 av. JC 270 av. JC 130 av. JC  
Positionnez le curseur sur les caractéristiques de la carte pour en savoir plus
Les Diadoques

Share


     Quand Alexandre le Grand était sur son lit de mort, quelqu'un a demandé à qui il voudrait léguer son royaume. La réponse d'Alexandre fut confuse, il se peut qu'il ait dit 'Cratère', le nom de son général principal. Mais à ce moment-là Cratère n'était pas présent et les autres généraux d'Alexandre interprétèrent sa réponse: 'Krat'eroi'('au plus fort').
      Les généraux d'Alexandre, connus sous le nom de 'diadoques', se disputaient sur qui était l'héritier légitime du trône. Initialement au moins 9 des successeurs d'Alexandre se disputaient pour dominer les différentes parties de l'Empire dans une série de conflits connus comme les Guerres des Diadoques. En 310 avant JC, après plus de 10 années de combats, il resta seulement 5 souverains diadoques: Cassandre en Macédoine, Lysimaque en Thrace, Antigone au Proche-Orient, en'Anatolie et dans les régions du sud de la Grèce, Séleucos en Mésopotamie et en Perse, et Ptolémée en Egypte (voir la carte «310 av. JC»).
      Les conflits continuèrent entre les successeurs d'Alexandre. Antigone et son fils Demetrius envahirent les territoires de Lysimaque et Cassandre et prirent le contrôle des parties européennes de l'Empire, mais ils furent vaincus par Séleucus en Anatolie et expulsé de l'Asie. En l'an 270 avant J.-C., il y avait seulement 3 dynasties diadoques: la dynastie antigonide en Europe, la dynastie des Séleucides en Asie, et les Ptolémées en Egypte (voir la carte «270 av. JC»).
      Alors qu'aucun des successeurs d'Alexandre, ni leurs successeurs ne furent jamais en mesure de réunir l'empire d'Alexandre, la culture grecque prospérait. Les gouvernants diadoques favorisèrent l'interaction des Grecs et des populations locales dans leurs royaumes, ce qui eut pour résultat une fusion de l'Est et l'Ouest. Beaucoup de Grecs s' installèrent au Proche-Orient et en Égypte, et le grec devint la lingua franca de la Méditerranée orientale. La ville d'Alexandrie en Égypte, avec sa Grande Bibliothèque, devint le centre mondial de la connaissance. Cette période d'expansion culturelle grecque est connue comme l'époque hellénistique.
      Au IIe siècle avant J.-C., les nouveaux empires de Rome en Occident, et La Parthie de l'Est commencèrent à déborder sur le monde helléniste (voir la carte «130 av. JC»). Les royaumes diadoques n'étaient pas unis contre ces menaces, et un par un ils tombèrent. D'abord les Romains conquirent la Macédoine et la Grèce, et puis ils prirent ce qui restait du royaume des Séleucides après que les Parthes eurent conquis la majorité du royaums. Enfin, les Romains conquirent l'Egypte après la guerre d'Octave contre Antoine et Cléopâtre, la dernière souveraine de l'Égypte ptolémaïque.



Sauf indication contraire, toutes les cartes sur ce site sont ExploreTheMed