La Fin de la République Romaine

Sélectionnez un délai:
1) Guerre Civile de César (49-45 av. JC)     2) Guerre Civile des Libérateurs (44-42 av. JC)    3) 2ème Triumvirat (42-35 av. JC)
4) Octavius contre Antoine et Cléopâtre (35-30 av. JC)        5) L'Empire Romain sous l'Empereur Auguste (30 av. JC - 14 ap. JC)
guerre civile Romaine
Positionnez le curseur sur les caractéristiques de la carte pour en savoir plus

Share


Les nombreuses campagnes à l'étranger par des généraux romains, et la récompense des soldats avec le pillage sur ces campagnes, conduit à une tendance générale de soldats devenant de plus en plus fidèles à leurs généraux au lieu de l'Etat. Cela mit la République romaine sous la menace de coups d'Etat militaires sur plusieurs occasions. Le premier coup militaire couronnée de succès fut celle de Sylla en 88 av. JC, mais le coup d'Etat qui conduit à la chute définitive et permanente de la République romaine et de l'établissement de l'Empire était celui de Jules César.

      Jules César commença sa carrière en tant que politician avec les ‘Populares’, en défendant la cause de la Plèbe: les gens du peuple de Rome. Il fut élu consul en 59 av. JC parmi forte opposition des Optimates, les sénateurs conservateurs qui furent sauvegardés par la classe aristocratique de Rome. César devint plus tard un général très réussie, en conquérant toute la Gaule.

     En 49 av. JC, à son retour de ses campagnes en Gaule, César franchit le fleuve Rubicon en Italie avec ses troupes aguerries, considéré comme un acte de trahison dans la République romaine, et marcha sur Rome elle-même. Les sénateurs Optimates, sous la direction de Pompée, s'enfuit de Rome pour Capoue, et plus tard Brindes, où ils s'embarquèrent pour la Grèce. César maintenant contrôla la péninsule italienne, mais le reste des territoires romains restèrent fidèles à la République. Au cours des prochaines années, César s’engagea dans plusieurs campagnes réussies contre les Optimates pour toute la Méditerranée (voir la carte 1), ce qui oblige Pompée, finalment, à fuir et se réfugier dans l'Egypte ptolémaïque. Dans une tentative de gagner l'appui de César dans sa lutte pour le trône d'Egypte avec sa soeur: Cléopâtre VII, le jeune roi Ptolémée XIII exécuta Pompée. Cela se révéla être une erreur de jugement fatale par par Ptolémée XIII car César et Pompée étaient autrefois amis et alliés et César n'avait pas l'intention de tuer Pompée. César au lieu soutint Cléopâtre VII et il la fit reine à la place de Ptolémée XIII, il avait aussi son seul enfant avec elle.

      César continua à effacer les derniers vestiges de la résistance Optimate, en 46 av. JC il voyagea à Iberia pour vaincre les fils de Pompée. L’un des fils, Sextus Pompée put s'échapper à la Sicile, d'où il pu construire une marine grande et s'établir comme souverain de l'île.

      Après le retour de César à Rome, il fut proclamé «dictateur à perpétuité». Cependant César fut poignardé à mort quelques semaines plus tard par un groupe de sénateurs dirigé par Brutus (un ancien ami proche de César) et Cassius. Les conspirateurs se proclament les libérateurs de la République romaine, mais ils ont vite appris que leur acte n'était pas populaire parmi le peuple de Rome, et ils s'enfuirent vers la Grèce.

      Le leadership de Rome puis transmit à une triple alliance des plus proches alliés de César, que l'on appelle le "Second Triumvirat", composé d'Octave, fils adoptif de César et héritier déclaré, et deux des partisans les plus fidèles de César, Marc Antoine et Lépide Marcus. La première réalisation du Second Triumvirat fut la défaite de Brutus et de Cassius, qui avait pris le contrôle de la plupart de la Méditerranée orientale. (Voir la carte 2) L'administration du grand Empire de Rome était alors divisée en trois, Marcus Lepidus régit en Afrique, Octave en Italie et dans le reste de l'Europe occidentale, et Marc-Antoine dans la Méditerranée orientale (Voir la carte 3) Il y avait encore un bastion de la résistance à la Second Triumvirat, l'île de la Sicile était encore gouverné par Sextus Pompée et beaucoup des “Optimates” avaient fui là-bas. En 40 av. JC, les forces de Sextus Pompée capturèrent l'île de la Sardaigne et la marine Octave fut battu deux fois tout en tentant d'envahir la Sicile. Enfin, dans la bataille de Naulochus en 36 av. JC, Octave défait Sextus Pompée, il également réussit dépouillé Marcus Lepidus de son pouvoir en l'accusant d'essayer de dérober la Sicile pour lui-même. Octave était ainsi devenu seul maître de l'empire romain occidental.

      Parallèlement dans l'Est, Marc-Antoine avait commencé une affaire avec Cléopâtre VII d'Egypte et avait trois enfants avec elle. En 34 av. JC, Marc-Antoine annonça que ses enfants avec Cléopâtre hériteraient de la règle des territoires romains en Méditerranée orientale et la règle de l'Egypte serait transmis au fils seul de Cleoptra et Jules César: Césarion. À Rome Octave commença une campagne de propagande dénonçant Marc Antoine comme un traître qui avait abandonné sa femme romaine. La scène était maintenant fixé pour un conflit final  entre Marc Antoine et Octave qui décidera du sort de l'ensemble du monde méditerranéen. (Voir la carte 4)

      Les forces conjointes d'Antoine et Cléopâtre furent vaincus à la bataille navale d'Actium en 32 av. JC, Octave ensuite prit la route terrestre à travers l'Asie à l'Egypte. Au moment où Octave arriva à Alexandrie, Marc Antoine et Cléopâtre avaient à la fois suicidés. Avec la défaite finale d'Antoine et Cléopâtre, Octave, qui avait maintenant pris le nom d'Auguste, fut proclamé empereur de Rome, et l'Egypte était incorporée dans le nouvel empire romain. Ainsi se termina la république romaine, à partir de ce moment, Rome et tous ses territoires seraient gouvernés par des empereurs.



Sauf indication contraire, toutes les cartes sur ce site sont ExploreTheMed