Les Colonies Phéniciennes et Grecques de l'Ibérie

Available in English English   Disponible en Espanol Español   Disponível em Português Português   διαθέσιμη στα ελληνικά Ελληνικά  
Positionnez le curseur sur les caractéristiques de la carte pour en savoir plus
Les Colonies Phéniciennes et Grecques de l'Ibérie

Share

Plusieurs écrivains de l'antiquité (Hérodote, Strabon, Pline, etc) se réfèrent à une ancienne civilisation en Méditerranée occidentale, connue sous le nom de Tartessos. Hérodote raconte la légende d'un marin grec nommé Kolaja qui fut dévié dans un domaine riche en argent et autres métaux, appelé Tartessos. Après que le roi Argentonio se soit occupé de lui pendant quelques mois, son bateau fut rempli d'argent et revint en Grèce.

Bien qu'il y ait peu de preuves solides de l'existence d'un domaine spécifique, appelé 'Tartessos', on sait sans doute que l'Ibérie était une source importante d'argent pour le Proche-Orient à l'âge de fer. De ce fait, les marchands phéniciens et les colons affluèrent vers les côtes de la péninsule Ibérique pour transporter l'argent aux marchés de change à l'Est comme l'empire assyrien. Les Phéniciens commencèrent à arriver autour de 1000-900 av. J.-C., leur première grande colonie fut nommée Gades (c'est la Cadix moderne). Des siècles plus tard, les Grecs arrivèrent et ils établirent leur principale implantation à Emporiae (maintenant connue sous le nom d'Empúries) en 575 av J.-C.. Un processus similaire de diffusion culturelle s'est produit dans la péninsule ibérique et en Sicile. Les indigènes Ibères commencèrent à adopter le style artistique des Grecs et des Phéniciens. L'exemple le plus évident de ce processus est une série de sculptures célèbres du sud-est de l'Espagne, comme la Dame d'Elche.



Sauf indication contraire, toutes les cartes sur ce site sont ExploreTheMed