La Deuxième Guerre Punique

Available in English English   Disponible en Espanol Español   Disponível em Português Português   باللغة العربية العربية  
Positionnez le curseur sur les caractéristiques de la carte pour en savoir plus
La Deuxième Guerre Punique

Share

     Carthage avait souffert énormément dans la première guerre punique. Elle avait non seulement perdu la Sicile, mais avait également perdu sa supériorité navale sur Rome. En outre, l'indemnité de guerre imposée par Rome à Carthage causa sa faillite. Quelques années après la première guerre punique, pendant que Carthage fut occupée lors de la répression d'une émeute déclenchée par des mercenaires sans salaire, Rome prit les îles carthaginoises de Sardaigne et de la Corse. Carthage, cependant, récupéra et commenca à étendre son influence dans la péninsule ibérique.
      La deuxième guerre punique a commenca quand la ville ibérique de Sagonte, un allié nominal de Rome, fut prise par Carthage. Le célèbre général Hannibal était déterminé à écraser Rome. Par manque de puissance navale, Hannibal commanda une armée nombreuse, composée notamment d' éléphants, vers la France et à travers les Alpes vers l'Italie. L'arrivée de l'armée d'Hannibal en Italie déclencha de nombreuses rébellions contre la domination romaine et Hannibal vainquit Rome de manière décisive à la suite d'une série de batailles. Donc Rome adopta la stratégie de Fabian: éviter un conflit direct avec Hannibal en Italie, tandis que les Romains furent en mesure de conquérir Iberie des Carthaginois. Hannibal n'avait pas d'équipement adéquat pour tenir le siège de Rome et ne pouvait pas recevoir de renforts de Carthage par manque de puissance navale. Le frère d'Hannibal, Hasdrubal suivit son frère dans les Alpes avec une nouvelle armée, mais il fut vaincu avant de parvenir ce dernier. Hannibal prit finalement une retraite hâtive, de retour à Carthage, pour rencontrer Scipion en Afrique du Nord à la bataille de Zama. Là, les Romains vainquirent Carthage, ainsi s'acheva la Deuxième Guerre punique. Carthage n'aurait jamais contesté l'hégémonie de Rome en Méditerranée. Un demi-siècle plus tard, Carthage fut inalement conquise par Rome au cours dela troisième guerre punique, qui ne fut rien de plus qu'un siège de la ville.
      Peut-être que la principale faiblesse de Carthage fut son incapacité à intégrer les populations locales d'Afrique du Nord à sa culture, ce qui signifie qu'elle resta étrangère à la côte. Par conséquent elle dût compter sur les mercenaires pour son armée au lieu de l'enrôlement des recrues de la population locale. Les Numides, et même d'autres villes phéniciennes, comme Utique, se retournèrent contre Carthage quand ils furent sous pression.
      Rome, de l'autre part, avait une population locale avec un fort sentiment d'identité dans un arrière-pays agricole. Elle pouvait compter sur une population rurale très importante. Juste avant le début de la guerre punique, le Roi Pyrrhus envahit l'Italie, mais il devint de plus en plus frustré de voir bien qu'il avait vaincu les Romains lors de plusieurs batailles, ils purent embaucher une grande armée nouvelle. Les troupes du Roi Pyrrhus épuisèrent jusqu'à ce qu' ils quittèrent l'Italie. Dans une certaine mesure, Hannibal dût faire face au même problème, bien qu'il ait vaincu les Romains de nombreuses fois, chaque fois les Romains réussirent à soulever une nouvelle armée contre Carthage.



Sauf indication contraire, toutes les cartes sur ce site sont ExploreTheMed